Archives pour la catégorie B

Boney M – Daddy Cool (1977)

redimensionner1619.jpg 

Le groupe « Boney M », est un groupe de disco-pop « jamaïco-antillais », « Boney M » était composé de « Bobby Farrell », qui est né le 6 octobre 1949 à Aruba aux Antilles, « Marcia Barrett », née le 14 octobre 1948 à Sainte-Catherine à la Jamaïque, de « Liz Mitchell », née le 12 juillet 1952 à Clarendon à la Jamaïque et « Maizie Williams », née le 25 mars 1951 à Montserrat aux Antilles. Le groupe « Boney M » est composée uniquement d’un chanteur et de 3 chanteuses. C’est vers 1976, que le groupe « Boney M », se fera connaître, par l’intermédiaire du producteur Frank Farian, ce dernier réalise en studio le titre « Baby Do You Wanna Bump » avec des chanteurs, autres que ceux de « Boney M ». et des musiciens, ce titre a un succès immédiat en Hollande. Frank Farian, va profiter du créneau et va engager un chanteur et 3 chanteuses, qui seront le réel « Groupe Boney M » que nous connaissons. « Boney M » apparaitra au départ par trois filles prosternées et offertes aux pieds d’un maître vaudou !!! « Boney M », obtient un succès du « diable » tout de suite, c’est ainsi que les tubes se succèdent avec en 1977, « Daddy Cool », en 1978, « Ma Baker », « Rivers of Babylon » qui devint un tube international, c’est en 1979, que « Boney M », connaitra son dernier titre et tube à la fois avec « Hooray ! Hooray ! It’s A Holi-Holiday ». C’était le moment ou le disco, touchait à sa fin !!! « Boney M » a tout de même vendu plus de 50 millions de disques. « Boney M » est disparu, tout comme il était apparu !!! « Boney M » est réapparu de temps à autres, par la suite avec « Bobby Farrell », qui chantait en compagnie d’autres chanteuses, pour refaire des compilations. Le groupe « Boney M » était un groupe de disco, qui a fait danser beaucoup de monde à l’époque, toutes ces chansons étaient supers entraînantes, et donnaient obligatoirement l’envie de danser. Pour les plus jeunes, demandez à vos parents !!! c’était souvent le déchainement sur la piste de danse des discothèques !!! Nous allons vous donner les titres d’albums de « Boney M, » Take The Heat Off Me, Love For Sale, Nightflight To Venus, Oceans Of Fantasy, Boonoonoonoos, Christmas Album, 10.000 Lightyears, Kalimba De Luna, Eye Dance. Il existe aussi de nombreuses compilations, la dernière date de 2000, « Their Most Beautiful Ballads ». Si vous même avez dansé, chanté sur les titres de « Boney M », venez nous dire pourquoi vous aimiez ce groupe et quels souvenirs vous en gardez !!!

Ci dessous deux version de « Daddy Cool » une de l’époque Disco, et une remasterisée 1999 (pas mal non plus)

« Bobby Farrell », le chanteur et danseur du groupe disco Boney M., est mort, jeudi 30 décembre 2010, à l’âge de 61 ans.

Voici le clip de « Boney M » – « Daddy Cool » 1977

http://www.dailymotion.com/video/1AxVJm3zGsyFAadmK

Voici le clip de « Boney M’ ‘ft Mobi T » - » Daddy Cool » 2000

http://www.dailymotion.com/video/xjhlq

Bon Jovi – Living on a prayer (1986) Live (1995)

bb2.jpg

En attendant la biographie et la discographie complète de « Bon Jovi » (construction en cour)!.

Voici le clip de « Bon Jovi » – « Living on a prayer » (1986) Live (1995), pour les passionnées de ce groupe.

http://www.dailymotion.com/video/3VO48M5lm2mUbasLh

Bomb The Bass – Don’t Make Me Wait (1988)

redimensionnerr1501554611117335582.jpg

Bomb the Bass” fut un groupe britannique créé par le DJ et producteur Tim Simenon. Son premier hit, “Beat Dis” 1987, et « Don’t Make Me Wait 1988″ , issu de l’album Into the Dragon fut numéro 2 au Royaume-Uni, et fut un des premiers morceaux à faire connaître le sampling au grand public (ainsi que des groupes comme M/A/R/R/S ou S’Express, par exemple). Le morceau Megablast (Hip Hop on Precinct 13) du même album fut utilisé pour la bande son du jeu Xenon 2: Megablast.

Voici le clip de « Bomb The Bass » – « don’t make me wait » 1988

http://www.dailymotion.com/video/56kAWajO3Z0Qr6G4O

Bomb The Bass – Beat Dis (1987)

redimensionner488560290s.jpg

« Bomb the Bass » fut un groupe britannique créé par le DJ et producteur Tim Simenon. Son premier hit, « Beat Dis », issu de l’album Into the Dragon fut numéro 2 au Royaume-Uni, et fut un des premiers morceaux à faire connaître le sampling au grand public (ainsi que des groupes comme M/A/R/R/S ou S’Express, par exemple). Le morceau Megablast (Hip Hop on Precinct 13) du même album fut utilisé pour la bande son du jeu Xenon 2: Megablast.

« Tim Simenon » et « Bomb the Bass » produisirent par ailleurs le simple « Buffalo Stance » qui lança la carrière de l’Africano-suédoise « Neneh Cherry ». Les paroles de la chanson comprennent d’ailleurs un hommage à « Bomb the Bass » (« Bomb the Bass, rock this place!« ).

Avec d’autres groupes du label Rhythm King, comme S’Express, ou les Beatmasters, Bomb the Bass popularisa un type de House Music appelé Acid house.
Parmi d’autres hits de « Bomb the Bass », on peut noter la reprise d’Aretha Franklin « Say a little prayer ». Le troisième album, « Clear », compte des invités prestigieux, comme Sinead O’Connor, Jah Wobble, Benjamin Zephaniah, ainsi qu’une apparition surprenante de l’écrivain Will Self.
Le groupe est toujours en sommeil, mais Tim Simenon est un producteur reconnu, qui a notamment travaillé avec Depeche Mode.

Voici le clip de « Bomb The Bass » - »Beat Dis » 1987

http://www.dailymotion.com/video/1Kh8g1BlKkkXo2p4K

The Blow Monkeys – It Doesn’t Have To Be This Way (1986)

redimensionnerr1915791096162225.jpg

« The Blow Monkeys » est un groupe de musique pop britannique des années 80. Ce groupe s’est fait connaître du grand public avec des titres faisant partie de la programmation des DJ des clubs dance comme This is your life et surtout Wait en duo avec Kym Mazelle et « It Doesn’t Have To Be This Way ». Son leader, « Robert Howard » ou « Dr Robert » , écrit et compose les titres.

Voici le clip de « The Blow Monkeys » – « It Doesn’t Have To Be This Way » 1986

http://www.dailymotion.com/video/3QEPZ5PBozoZ05dDB

Blondie – Atomic (1980)

blondie1.jpg blondie2.jpg

Il y a de la nostalgie dans cette chanson de « Blondie » (Blondie et Pat Bénatar sacrée époque). Un bon coup de musique pour se remettre dans l’axe fera pas de mal. Et blondie est particulièrement prescrite dans ces moments. Question de retrouver des valeurs.
Du disco au punk, en passant par la new wave ou le rap, « Blondie » a embrassé de nombreux styles musicaux. Parmi les succès du groupe, on peut citer Call Me (extrait de la bande originale de American Gigolo, composé par Giorgio Moroder), Denis, Heart of Glass, One Way or Another, The Tide is High ou
Atomic. Leur chanson Rapture est considérée comme le premier titre de rap à s’être hissé en tête des charts.
Debbie Harry et « Blondie » étaient proches de la scène artistique new-yorkaise du début des années 70, en particulier de
Andy Warhol et de Keith Haring mais surtout de la scene punk-new wave branchée de l’epoque avec Talking Heads et The Ramones. Les graphistes Fab Five Freddy et Jean-Michel Basquiat font même une apparation dans le vidéo-clip de Rapture. De nombreux artistes ont rendu hommage à « Blondie », dont le duo britannique « Erasure » qui reprit Heart of glass et Rapture en 1997 ou encore le groupe Sleeper qui repris Atomic pour la bande original « Trainspotting« 

Voici le clip de « Bondie » – « Atomic » 1980

http://www.dailymotion.com/video/1BEiwJmW6AAKB6tah

Blondie – Call Me (1980)

ijhjhhf.jpg bld1.jpg

C’est par le cultissime « Heart of Glass » tiré de l’album Parallel Lines paru en 1978, que “Blondie” s’est vraiment fait connaître. Le groupe mené par la glaciale et subtile“Debbie Harry” (qu’on verra entre autre dans le film Videodrome de David Cronenberg) avait déjà sorti deux albums avant cela et écumé de nombreux clubs new-yorkais. C’était l’époque qui voulait ça. La Big Apple allait produire Television et les Talking Heads mais les avenues et les rues résonnaient encore des lointains échos du Velvet Underground et des Ramones. “Blondie” : la beauté d’une Nico enchevêtrée dans une contestation urbaine et punk, la colère d’un “Joey Ramone”contenue dans une prestation scénique très cold « new-wave ». Au vue de sa discographie, “Blondie” n’a jamais vraiment arrêté et on peut même dire que le groupe s’est payé une belle part de gâteau de 76 à 82. Encore maintenant, elle continue à pyroxider Manhattan de sa voix de “velours cristallin”.

Deux ans après en 1980 sortie d’un autre et tres grand succès de « Blondie » « Call Mee »

Voici le clip de « Blondie » – « Call Mee » 1980

http://www.dailymotion.com/video/7Hy3QVOSw4NtP7Q9z

Blondie – Heart Of Glass (1978)

redimensionner61.jpg

C’est par le cultissime « Heart of Glass » tiré de l’album Parallel Lines paru en 1978, que « Blondie » s’est vraiment fait connaître. Le groupe mené par la glaciale et subtile« Debbie Harry » (qu’on verra entre autre dans le film Videodrome de David Cronenberg) avait déjà sorti deux albums avant cela et écumé de nombreux clubs new-yorkais. C’était l’époque qui voulait ça. La Big Apple allait produire Television et les Talking Heads mais les avenues et les rues résonnaient encore des lointains échos du Velvet Underground et des Ramones. « Blondie » : la beauté d’une Nico enchevêtrée dans une contestation urbaine et punk, la colère d’un « Joey Ramone »contenue dans une prestation scénique très cold « new-wave ». Au vue de sa discographie, « Blondie » n’a jamais vraiment arrêté et on peut même dire que le groupe s’est payé une belle part de gâteau de 76 à 82. Encore maintenant, elle continue à pyroxider Manhattan de sa voix de « velours cristallin ».

En 1978 un de leurs premiers succès les à fait connaitre « Heart Of Glass« , 1er dans beaucoup de top à travers le monde.

Voici le clip de « Blondie » – « Heart Of Glass » 1978

http://www.dailymotion.com/video/NLsZHMsNj6equ97B3

Gérard Blanc – Une Autre Histoire (1987)

rosedor03p.jpg 284.jpg

L’aventure de « Gérard Blanc » commence au début des années 70, quand il devient leader et chanteur du « Martin Circus« . Les succès s’ enchaînent, Je m’Eclate au Sénégal devient n°1… suivra en 1974 l’opéra rock La Révolution Française, double album d’or, et le Palais des Sports pendant 45 jours, où il joue le rôle de Danton. En 1975, Ma-ry-lè-ne est n°1 à la fin de l’été avec 1,5 millions d’exemplaires vendus. Les tubes s’ enchaînent en 1979 et Disco-Circus apparaît même dans les 20 premiers du Billboard américain. En 1981, Serge Gainsbourg écrit avec le groupe le titre U.S.S.R./U.S.A. extrait de leur album De Sang Froid. En 1987, « Gérard Blanc » décide de tenter sa chance en solo. Il sort son 1er disque « Une Autre Histoire » qui est n°1 au milieu de l’été et lui vaut une nomination aux Victoires de la Musique et un Grand Prix de la SACEM. En 1991, il signe son 2ème album Noir et Blanc. Suivra A Cette Seconde Là (1995). « Gérard Blanc » écrit en 1998 la musique du film de « Smaïn » Recto Verso… Le 1er extrait L’amour parle plus fort que les mots de son nouvel album Mes plus belles histoires est sur les ondes depuis la rentrée 2003.

Je tien à remercier L627, pour avoir fait ce clip avec une excellente qualité audio et vidéo.

Voici le clip de « Gerard Blanc » – « Une Autre Histoire » 1987 (superbe chanson)

http://www.dailymotion.com/video/x2kpgs

BLACK BOX – I don’t know anybody else (1990)

redimensionnerblackboxidontknowanybodyelses.jpg

Le groupe dance house “Black Box” se forme en 1989 en Italie. Le trio de producteurs italiens DJ “Daniele Davoli”, “Mirko Limoni” et “Valerio Semplici”, connu sous le nom de “Groove Groove Melody”, s’associe avec la chanteuse et top model “Katrin”. Leur premier single s’intitule “Ride on time” et connaît un succès non seulement en Italie mais aussi en Grande Bretagne. Ce titre inclue un sample du titre disco de “Loleatta Holloway Love sensation”. Suivent les hits “I Don’t Know Anybody Else” et “Everybody Everybody” porté par la voix de “Martha Wash”. En 1990, “Black Box” sort son premier album “Dreamland”. L’année suivante, le groupe revient avec le single “Strike It Up”. Le trio de producteurs signe ensuite Numero Uno sous le nom de “Starlight” puis Grand Piano sous le nom de Mixmaster.Ce n’est qu’en 1996 que sort le deuxième album de “Black Box” intitulé Positive Attitude qui passe quasiment inaperçu.

Voici le clip de « Black Box » – « I Don’t Know Anybody Else » 1990

http://www.dailymotion.com/video/6cDxuc5p8qMg3ao4p

1...34567...12

JukeBlog |
les sweety-cute , jess &laura |
ժﻨรε... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | TOTAL PRAISE WORSHIP CHOIR ...
| zidane
| jordan57570