Archives pour la catégorie B

Pierre Bachelet – Les corons (1982)

592.jpg

« Pierre Bachelet » son plus grans succès »Les CORRONS » 1982

Le deuxième album, en 1982, comprend le succès devenu classique Les Corons, sur le travail et la vie des mineurs. C’est l’année des premiers grands spectacles : première partie à l’Olympia de l’humoriste Patrick Sébastien, puis tournées en Europe francophone.

 Voici le clip de  » Pierre Bachelet  » en concert  » LES CORRONS  » 1982

http://www.dailymotion.com/video/4xgtyRdBigGBV3SNM

pierre bachelet – elle est d’ailleur (1980)

588.jpg

Elle est d ailleurs de pierre bachelet belle chanson.

« Pierre Bachelet » enregistre sa première chanson en 1974 : L’Atlantique. Il doit attendre 1980 pour sortir son premier album : Elle est d’ailleurs. La chanson éponyme est vendue en 45 tours à 1,5 million d’exemplaires. L’album marque également le commencement d’une longue collaboration avec le parolier Jean-Pierre Lang.

Voici le clip de  » Pierre Bchelet « , en concert  » Elle est d’ailleurs » 1980

http://www.dailymotion.com/video/kSSAKWMUTWLPDa7Lk

PIERRE BACHELET – « En l’an 2001″ Sortie en 1987

590.jpg

Et oui un de ces derniers succès, et il nous à quitté en 2005.

1980 – Elle est d’ailleurs 1. Je t’écris de Mars 2. La photo en couleurs 3. Comme c’est loin tout ça 4. Rosemary 5. Carnaval 6. Elle est d’ailleurs 7. L’amour en verlan 8. L’orage 9. Je pense à toi

1982 – Les corons 1. Écris-moi 2. Souvenez-vous 3. Sans amour 4. Donne-moi la main 5. Papillon 6. Prisonnier d’un souvenir 7. Les Corons 8. Escapade 9. Nos jours heureux 10. Typhon

1983 – Découvrir l’Amérique 1. Mais l’aventure 2. Quand on est un canal 3. Quitte-moi 4. Des nouvelles de vous 5. Prends ton courage 6. Découvrir l’Amérique 7. Embrasse-là 8. Laisse parler Dieu 9. Mais moi j’ai rien dit 10. On s’aimera, on s’aimera

1985 – Vivre 1. Vivre 2. Le no man’s land 3. Mais chez elle 4. Cœur de goéland 5. Marionettiste 6. Les petites gens 7. La fille solitaire 8. Mais j’éspère 9. Elle ne sait faire que ah 10. En l’an 2001 11. Pour l’une d’entre vous 12. La chanson du bon dieu 13. Quand l’enfant viendra 14. Gloria humana 15. Derrière le grand abat-jour 16. La chanson de Presley 17. Un ami qui s’en va

1987 – Vingt ans 1. Vingt ans 2. Mal à vie 3. Destinée 4. L’amour à fleur de peau 5. Reviens chez nous 6. Partis avant d’avoir tout dit 7. 2001, le pieds sur la lune 8. L’argument du séducteur 9. C’est pour elle 10. Tout se ressemble, rien n’est pareil

1989 – Quelque part… c’est toujours ailleurs Disque un – La mer 1. Quelque part c’est toujours ailleurs (En duo avec Florence Arthaud) 2. Flo (En duo avec Florence Arthaud) 3. Elle avait tout peint en bleu 4. Regarde la mer 5. Typhon (En duo avec Florence Arthaud) 6. Requin chagrin 7. Dauphin de légende 8. On s’reverra 9. Le testament de l’océan Disque deux – La terre 1. L’homme en blanc 2. Pleure pas boulou 3. J’les oublierai pas 4. Châteaux de sable 5. La terre est basse 6. Théo je t’écris 7. Yé yé les tambours 8. Étretat 9. Le déversoir.

1989 à 2005 il à dû jongler entre sa carriiere, et sa maladie.

Voici le clip de PIERRE BACHELET « En l’an 2001″ sortie en 1987

http://www.dailymotion.com/video/4xwXfogybJCfC5A6y

 

Pierre Bachelet – écris moi (1982)

pierrebacheletmorphee.jpg 692673088294345a64980043.jpg

Pierre Bachelet naît le 25 mai 1944 dans le 12e arrondissement de Paris. Sa famille déménage à Calais, puis à Paris pendant sa jeunesse. Il est resté très attaché à Calais, ville natale de son père, où il aime se ressourcer. Il finit ses études diplômé de l’école du cinéma, rue de Vaugirard. Il part alors au Brésil pour réaliser un documentaire, Bahio meù Amor.

Il démarre sa carrière dans la publicité où il rencontre plusieurs réalisateurs avec qui il travaille par la suite. Il travaille à l’habillage sonore de l’émission Dim, Dam, Dom. Il écrit de plus en plus les musiques de publicités et de documentaires de ses amis et connaissances. Le plus grand succès dans ce domaine a été la bande originale du film érotique Emmanuelle de Just Jaeckin : 1,4 million d’albums et 4 millions de disques simples sont vendus. Bachelet travailla aussi sur Coup de tête de Jean-Jacques Annaud, Les Bronzés font du ski, Gwendoline de Just Jaeckin et La Victoire en chantant.

Voici un clip extrait d’un concert de « pierre bachelet » – « écris moi » 1982

http://www.dailymotion.com/video/5NSwZUKxgVB412O8G

The B-52′s – Love shack

867700.jpg

L’un de leurs meilleur tubes  » Love shack « 

C’est l’histoire d’une bande de potes qui pourrait s’être évadée de la série «Happy Days». Attablés dans un resto chinois, Keith Strickland, Fred Schneider, Kate Pierson, sa meilleure copine Cindy Wilson et le frère de cette dernière, Ricky, monopolisent le jukebox, gavant les clients de tubes des fifties. Un peu passé de mode puisqu’on est en 1976. Mais qu’importe, le saké aidant, nos amis décident de monter leur groupe : ils deviennent les B-52’s, du nom du célèbre bombardier américain.
Loin d’être des amateurs (Richy est guitariste et Keith batteur), les B-52’s commencent par se produire dans les petites salles d’Athens en Géorgie, la même ville qui verra naître quatre ans plus tard R.E.M. Leur musique de surfeurs, type Beach Boys, fait danser les foules mais ne séduit pas les radios locales et il faut attendre 1978 pour qu’un label daigne enfin entendre parler du phénomène. B-52’s sort son premier single : «Rock Lobster». S’ensuit très rapidement un album éponyme qui bizarrement scotche davantage les ondes britanniques que celles des Etats-Unis.
Les stations US finiront pourtant par céder aux avances de la formation avec les deux opus suivants : «Wild Planet» et «Party Mix», bien plus ancré dans la tendance new wave des Eighties. David Byrne, le leader des très courtisés Talking Heads leur réclame même une collaboration, tout comme Yoko Ono, veuve toute fraîche de John Lennon. Mais l’euphorie ne dure pas : en 1984, Ricky Wilson décède du Sida.
On ne retrouve les B-52’s que quatre années plus tard, un retour fracassant avec le plus gros album de leur carrière : «Cosmic Thing» (dont est issu le célèbre «Love Shack»). En parallèle, les membres du groupe se forgent des carrières solo. Ainsi Kate prêtera sa voix à Iggy Pop puis R.E.M (sur «Shiny Happy People»), Fred écrit le tube «Monster» tandis que Cindy quitte le groupe en 90. Celui-ci continue à faire quelques apparitions à la TV puis au cinéma (il produit la BO du film «Les Pierrafeu»). Récemment, B-52’s a fait son come-back dans la série «The L World». Leur 14e album, TBA, sortira courant 2006.

Voici le Clip de ( The B-52′s ) -  » Love shack «   

http://www.dailymotion.com/video/71rKjZAZ7E9myf264

THE B 52 – Planet Claire (1979)

113.jpg

C’est l’histoire d’une bande de potes qui pourrait s’être évadée de la série «Happy Days». Attablés dans un resto chinois, Keith Strickland, Fred Schneider, Kate Pierson, sa meilleure copine Cindy Wilson et le frère de cette dernière, Ricky, monopolisent le jukebox, gavant les clients de tubes des fifties. Un peu passé de mode puisqu’on est en 1976. Mais qu’importe, le saké aidant, nos amis décident de monter leur groupe : ils deviennent les B-52’s, du nom du célèbre bombardier américain.
Loin d’être des amateurs (Richy est guitariste et Keith batteur), les B-52’s commencent par se produire dans les petites salles d’Athens en Géorgie, la même ville qui verra naître quatre ans plus tard R.E.M. Leur musique de surfeurs, type Beach Boys, fait danser les foules mais ne séduit pas les radios locales et il faut attendre 1978 pour qu’un label daigne enfin entendre parler du phénomène. B-52’s sort son premier single : «Rock Lobster». S’ensuit très rapidement un album éponyme qui bizarrement scotche davantage les ondes britanniques que celles des Etats-Unis.
Les stations US finiront pourtant par céder aux avances de la formation avec les deux opus suivants : «Wild Planet» et «Party Mix», bien plus ancré dans la tendance new wave des Eighties. David Byrne, le leader des très courtisés Talking Heads leur réclame même une collaboration, tout comme Yoko Ono, veuve toute fraîche de John Lennon. Mais l’euphorie ne dure pas : en 1984, Ricky Wilson décède du Sida.
On ne retrouve les B-52’s que quatre années plus tard, un retour fracassant avec le plus gros album de leur carrière : «Cosmic Thing» (dont est issu le célèbre «Love Shack»). En parallèle, les membres du groupe se forgent des carrières solo. Ainsi Kate prêtera sa voix à Iggy Pop puis R.E.M (sur «Shiny Happy People»), Fred écrit le tube «Monster» tandis que Cindy quitte le groupe en 90. Celui-ci continue à faire quelques apparitions à la TV puis au cinéma (il produit la BO du film «Les Pierrafeu»). Récemment, B-52’s a fait son come-back dans la série «The L World». Leur 14e album, TBA, sortira courant 2006.

Voici le clip de ( THE B 52 ) - «  »Planet Claire  » (1979)

http://www.dailymotion.com/video/1uvtDdPD75sOJ45pW

1...89101112

JukeBlog |
les sweety-cute , jess &laura |
ժﻨรε... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | TOTAL PRAISE WORSHIP CHOIR ...
| zidane
| jordan57570