Archives pour la catégorie B

Décès tragique de Gérard Berliner.

Nous sommes tristes de vous annoncer le décès du grand chanteur Gérard Berliner qui nous  a quitté brutalement à l’âge de 54 ans suite à une crise cardiaque dans la nuit du 12 au 13 octobre 2010 à l’Hopital Necker.


Pour lire la biographie et voir les clips de Mr Gérard Berliner, cliquez sur la photo ci dessous
Cliquez sur cette image pour voir la suite

Gérard Blanc, la fin Terrible d’une belle histoire

Gérard Blanc, chanteur et guitariste de Martin Circus, considéré comme le « groupe français numéro 1″ au début des années 70, est décédé dans la nuit de samedi à dimanche des suites d’une hémorragie, à l’âge de 61 ans, a indiqué sa femme et agent. Au milieu des années 80, il avait connu le succès en solo avec notamment Une autre histoire. Il préparait actuellement la sortie d’un nouvel album.

Gérard Blanc, la fin Terrible d'une belle histoire dans Gerard Blanc geradblancLe leader des Martin Circus, célèbre groupe des années 70, « Gérard Blanc« , est décédé à l’âge de 61 ans, a-t-on appris dimanche. Le chanteur et comédien -on l’avait notamment vu dans Nettoyage à sec, avec Miou-Miou et Charles Berling- avait connu une seconde jeunesse au milieu des années 80 à l’occasion d’une carrière solo. Sa voix chaude et perchée avait séduit une génération qui n’était pas la sienne, celle du Top 50.
Victime d’un malaise cardiaque en octobre 2008 qui l’avait plongé dans le coma douze jours durant, Gérard Blanc est décédé dans la nuit de samedi à dimanche des suites d’une hémorragie. Cette mort, brutale, est venue contrarier les projets du sexagénaire. Il enregistrait ces jours-ci des compositions pour un nouvel album à paraître. Il avait eu les honneurs de l’Olympia en mars 2008.


Membre des Balthazar, il rejoint Martin Circus en 1971. Le groupe est alors considéré comme le meilleur en France, et passe allégrement du style beatnik au rock progressif ou alternatif. En 1974, ses membres montent le premier opéra rock français, au Palais des Sports, et réunissent sur scène Antoine et Alain Bashung. Le projet prolonge l’album paru l’année précédente, La Révolution française.

Pour information, devait sortir prochainement un nouvel album et à un DVD retraçant sa carrière.

« Brigitte« , son épouse qui était aussi son agent, a annoncé que la sortie des ultimes œuvres de son mari ne serait pas remise en causes malgré la disparition soudaine du chanteur : « Gérard, la tête pleine de projets, le cœur plein de musiques, nous a quittés dans la nuit du 24 janvier pour Une Autre Histoire, annonce-t-elle aux fans sur le site officiel de son défunt mari. Dès le mois de mars vous pourrez partager « sur son site », à nouveau avec lui sa vie en chansons et en images. Il ne vivait que pour vous. Je lui ai promis ! »

Sources de :  C.G. et JDD.fr Par Richard VETY

Tu vas nous manquer « Gérard » toi qui était un Homme d’une trés grande gentillesse, et une Générosité incomparable.

 Voici le clip de “Gerard Blanc” – “Une Autre Histoire” 1987 (superbe chanson)

http://www.dailymotion.com/video/k67GHf8BZC92wNi9dO

« Laura Branigan » – « Self control » Mise à Jour

Un des 1ers résultats de la maintenance du Blog

 

Nouvelle mise à jour de la Bio de « Laura Branigan« 

avec 3 Clips de la chanson « Self control« .

{ A voir absolument }

bientôt un rajout de 5 autres titres de cette même chanteuse

Cliquez sur l’image ci dessous pour voir la mise à jour

laurabranigan18.jpg

laurabranigan18.jpg

Claude barzotti – le Rital (1981)

2.jpg 1.jpg

7325recto.jpg

“Claude Barzotti”


“Claude Barzotti”, de son vrai nomFrancesco Barzotti”, est né à Châtelineau en Belgique le 23 juillet 1953. Élevé en ItalieCai Serra), il s’installe définitivement en Belgique à l’âge de 18 ans. Il vit à Court-Saint-Étienne. Ce chanteur cumule les succès dans les années 1980.

  • En 1981, “Claude Barzotti” sort son premier disque sur le marché français : “Madame” qui se vend à plus de 400 000 exemplaires. Mais c’est « Le Rital » qui fera sa gloire et c’est bien souvent de ce nom qu’on l’appelle encore aujourd’hui.Lorsqu’en 1990, il cartonne à nouveau avec le slow ‘Aime-moi’, personne ne s’imagine que la carrière de « Claude Barzotti » va s’essouffler. Il profite bien de la vague nostalgique qui secoue la France à l’orée des années 2000, mais sans jamais retrouver son rayonnement d’antan. Grâce à sa voix rauque et à ses grands succès populaires, « Claude Barzotti » reste toutefois l’un des visages marquants de la musique des années 1980.
  • Au Canada, Claude est devenu une vedette. Des titres comme « Je ne t’écrirai plus », « Prends bien soin d’elle », « C’est moi qui pars », « J’ai les bleus » contribuent à ce qu’on ne l’oublie pas.
  • En 1985 Claude compose une chanson pour le film de Michel Lang « À nous les garçons » avec Franck Dubosc
  • En 1992 « Claude Barzotti » écrit, pour la chanteuse « Morgane« , la chanson qui représentera la Belgique à l’Eurovision : « Nous, on veut des violons ».
  • Au lendemain de la sortie du DVD de « Camping« , qui a fait plus de 5 millions de spectateurs au cinéma, un homme s’avoue particulièrement comblé… c’est « Claude Barzotti ». Deux de ses chansons « Le Rital » et « Madame » figurent dans la bande sonore de cet énorme succès.

Cette chanson et pour toi petite soeur joyeux Noël

 

0828768767429.jpg

Voici le clp de « Claude Barzotti » – « le Rital » 1981

http://www.dailymotion.com/video/xwa0p


Claude Barzotti – Madame (1981)

31540.jpg

claudeb.jpg

« Claude Barzotti »
« Claude Barzotti », de son vrai nom « Francesco Barzotti », est né à Châtelineau en Belgique le 23 juillet 1953. Élevé en ItalieCai Serra), il s’installe définitivement en Belgique à l’âge de 18 ans. Il vit à Court-Saint-Étienne. Ce chanteur cumule les succès dans les années 1980.

 

  • En 1981, « Claude Barzotti » sort son premier disque sur le marché français : « Madame »
  • qui se vend à plus de 400 000 exemplaires.

Voici le clip Photo de « Claude Barzotti » – « Madame » 1981

http://www.dailymotion.com/video/x2e7ln

Chris De Burgh – High On Emotion (1984) + live

redimensionnerchrsdebhoe.jpg chrsdebhoe1.jpg

“Chris de Burgh” est un musicien irlandais (15 octobre 1948). Il réside en Irlande dans le comté de Comté de Wicklow au Sud de Dublin avec sa femme Diane et ses enfants : Rosanna Davison ex Miss Monde 2003, Michael et Hubie. .

Chanteur et guitariste, révélé vers la moitié de la décennie 70 par sa présence en première partie d’une tournée de Supertramp et par le succès du morceau Flying, “Chris de Burgh” a su s’élever progressivement au rang de pop star internationale. Ses tubes “The Lady In Red etHigh On Emotion” sont restés gravés dans les mémoires. Malgré les millions d’albums qu’il a pu vendre, “Chris de Burgh” a été boudé à partir des années 90.

Un nouveau départ:

L’année 2004, voit le renouveau de « Chris de Burgh », car désormais il dirige sa propre maison de disque sous le label « Ferryman Productions » ce qui lui permet d’être plus libre vis à vis de son travail. Et cela va se sentir. Au mois de mars sort « The road to freedom ». Le succès que remporte cet album est considérable, puisqu’il entame dans la foulée une longue tournée « Solo », piano et guitare, en complète harmonie avec son public. Il lui est toujours de plus en plus proche et n’hésite pas à descendre chanter dans les allées des salles de concert, avec sa guitare le temps d’une chanson.

Il est à constater qu’il est de plus en plus difficile dans certains pays de trouver les albums de « Chris de Burgh », autrement que par correspondance. Mais grâce au succès d’ internet, cela pose moins de problème car la plupart des sites marchands proposent ses albums.

L’année 2006 voit le retour de « Chris » avec un nouvel album « The Storyman ». Un nouvel album aux couleurs du monde et des rythmes musicaux du monde. Un florilège de nouvelles histoires dont une trilogie comme il sait si bien les raconter et chanter. « Chris de Burgh » comme beaucoup de fans l’aiment. Une mini tournée Européenne a suivi la sortie de l’album mais pour le moment « Chris de Burgh » reste assez discret en France. Il prévoit un retour en Grande Bretagne fin 2007.

En décembre 2006 « Chris de Burgh » est nommé ambassadeur des Nations Unies au sein de l’ IINSAM, une institution intergouvernementale d’aide auprès des personnes sous alimentées.

Après 16 albums en studio, plusieurs « live », plus de 2500 concerts à travers le monde et plus de 40 millions d’albums vendus, on peut certainement dire qu’il a acquis une carrière internationale et ce, même s’il demeure méconnu aux Etats-Unis?????.

Voici deux version de « High On Emotion ». La 1ère version clip studio et la 2ème version en Live accompagner d’un orchestre symphonique (A voir et écouter absolument)

Voici le 1er clip de « Chris De Burgh » – « High On Emotion » 1984 version studio

http://www.dailymotion.com/video/12QEL4WxuUDCw4uyJ

 

Voici le 2ème clip de « Chris De Burgh » – « High On Emotion » 1984 Live symphonique

http://www.dailymotion.com/video/5QhouXHxgp2o496o1

Chris de Burgh – Lady in red (1986) + Live

chrsdebldir.jpg chrsdebldir2.jpg chrsdebldir1.jpg

« Chris de Burgh » est un musicien irlandais (15 octobre 1948). Il réside en Irlande dans le comté de Comté de Wicklow au Sud de Dublin avec sa femme Diane et ses enfants : Rosanna Davison ex Miss Monde 2003, Michael et Hubie. .

Chanteur et guitariste, révélé vers la moitié de la décennie 70 par sa présence en première partie d’une tournée de Supertramp et par le succès du morceau Flying, « Chris de Burgh » a su s’élever progressivement au rang de pop star internationale. Ses tubes « The Lady In Red«  et » High On Emotion » sont restés gravés dans les mémoires. Malgré les millions d’albums qu’il a pu vendre, « Chris de Burgh » a été boudé à partir des années 90.

Deux clips de ce superbe slows sont à vôtre disposition le 1er clip classique et le 2ème clip en Live

Voici le 1er clip de « Chris de Burgh » – « Lady in red » 1986

http://www.dailymotion.com/video/2m5UZ2i2jKSVm9oHX

 

Voici le 2ème clip de « Chris de Burgh » – « Lady in red » 1986 En Live

http://www.dailymotion.com/video/6pFbQzqYfMPqd4uxy

James Brown – Living In America (1985)

janesbrown1.jpg  janesbrownphoto.jpg 

Nationalité : Américaine
Genre principal : Funk
Naissance : 03 mai 1933
Mort le : 25 décembre 2006

Ce n’est pas tout le monde qui peut se vanter comme « James Brown » d’attirer lors de ses shows 1 300 000 personnes en les mettant en transes (à part peut-être le Pape et Bob Marley). En 2004, lors d’une interview donnée au Guardian « mister Dynamite » expliquait les raisons de ce succès intarissable : « c’est simple, les gens sont de plus en plus nombreux à venir à mes concerts et puis les gosses viennent avec leurs pères et deviennent à leur tour des papas qui emmènent leurs fils ». Fallait y penser. Mais ce n’est pas qu’une question de logique familiale. Les concerts de « James Brown », même s’ils sont restés très « 80 » et très « drapeau américain pour Rocky IV », avec scénographie alambiquée et « pom-pom girls » gardent encore de cette magie. Une magie qui se nomme « funk ». il a eu une très grande influence sur la soul, le Rhythm and Blues, le gospel.
Il est aussi renommé pour ses performances scéniques.
Il adopte un style musical plus grand public, il obtient un rôle de prêtre déjanté dans le film The Blues Brothers et il interprête la bande originale de
« Rocky IV » avec le titre « Living in America » (1985). Il collabore aussi avec les groupes hip hop et RnB du moment (Static en 1988).

Voici le clip de « James Brown » – « Living In America » 1985

http://www.dailymotion.com/video/3yI0imSTUSTkHsSl 

Buzy – Body physical (1986)

 

buzybodyphysical88820711204196134.jpeg

  [ BUZY ]

 

« Marie-Claire Buzy », née à Metz le 14 février 1957, a écrit (et aussi composé, le plus souvent) sept albums d’inspiration pop-rock, ponctués de singles qui se sont frayés un chemin dans les Tops des ventes ou de l’airplay ( »Dyslexique » 1981 /  »Engrenage » 1982 /  »Adrénaline » 1983 /  »Adrian » 1984 /  »I Love You Lulu » 1985 /  »Gainsbarre » 1986 /  »Body Physical » 1987 /  »Baby Boum » 1988 /  »Keep Cool » 1989 /  »Shepard » 1990). Photographiée par Mondino, complice de Gainsbourg, pionnière du clip, « Buzy » est néanmoins toujours restée à la marge du star-system,

 

Paroles de cette chanson en dessous de la Vidéo

 

Voici le clip de « Buzy » – « Body physical » 1986

Image de prévisualisation YouTube

 

1. A la recherche d’un paquet de clopes
J’atterris dans la Patpong
Pas de bol pour un paquet de blondes
J’errais dans la zone, very hot
La fièvre de Bangkok
Stripteaseuses asiatiques, massages peu catholiques
Stripteaseuses asiatiques, massages peu catholiques

(Refrain)

Body Body Physical, sex and Rock’n'roll
Body Body Physical, sex and Rock’n'roll
Body Body Physical, sex and Rock’n'roll
###
Body Body Physical, sex and Rock’n'roll
Body Body Physical, sex and Rock’n'roll
Body Body Physical, sex and Rock’n'roll

Body Body huit neuf dollars
Histoire, histoire de voir

2. Couloir d’hôtel, je self contrôle mes rêves sans sommeil
Mais la fée vietnamienne m’allonge, joue sur moi du piano,
Et ses doigts en tempo, martèlent mon cerveau.
J’ai la chair de peau, j’ai la chair de peau

(Refrain)

Body Body Physical, sex and Rock’n'roll
Body Body Physical, sex and Rock’n'roll
Body Body Physical, sex and Rock’n'roll
###
Body Body Physical, sex and Rock’n'roll
Body Body Physical, sex and Rock’n'roll
Body Body Physical, sex and Rock’n'roll

Body Body huit neuf dollars
Histoire, histoire de voir

« Passage musicale »

(Refrain)

Body Body Physical, sex and Rock’n'roll
Body Body Physical, sex and Rock’n'roll
Body Body Physical, sex and Rock’n'roll

Body Body huit neuf dollars
Histoire, histoire

3 . Pour un paquet de clopes
Mourir idiote
Le deal facile
Le paquet plus la fille
J’allongeais les dollars, comme dans une série noire,
Une fille derrière le bar, balançait son regard
J’allongeais les dollars, comme dans une série noire
Une fille derrière le bar, une fille aux cheveux noirs
Comme dans une série noire…

(Refrain de Fin)

Body Body Physical, sex and Rock’n'roll
Body Body Physical, sex and Rock’n'roll
Body Body Physical, sex and Rock’n'roll
###
Body Body Physical, sex and Rock’n'roll
Body Body Physical, sex and Rock’n'roll
Body Body Physical, sex and Rock’n'roll

###
Body Body Physical, sex and Rock’n'roll
Body Body Physical, sex and Rock’n'roll
Body Body Physical, sex and Rock’n'roll


Body Body huit neuf dollars
Histoire, histoire de voir

 » FIN « 

Kate Bush – Running Up That Hill-(A Deal With God) 1985 + Live

 

kate4.jpg

“Kate Bush” possède un énergie inépuisable et sort de nombreux opus au cours des années 1980, de Army Dreamers (1980), à « The Dreaming » en (1982) à « The Red Shoes » (1983) en passant par un succès « Running Up That Hill »- (A Deal With God) à « Hounds Of Love » (1985) et « Sensual World » (1989), où l’on peut retrouver plusieurs collaborations avec de grandes pointures musicales. Sa volonté farouche d’indépendance artistique, ses qualités vocales inestimables, son talent incommensurable d’interprète ainsi que ses chansons délicates et décalées seront récompensés par moult prix et célébrés aussi bien par le public que la critique spécialisée.

Et pour les amateurs de cette chanson, voici la version Clip et la version Live.

Voici le 1er clip de « Kate Bush » – « Running Up That Hill » 1985

http://www.dailymotion.com/video/5tgECsC71GJSg2Qj3

Pour le 2ème Clip, la magnifique « Kate Bush » en LIVE pour son HIT »running up that hill » avec un superbe son à la guitare et au choeurs:
Monssieur David Gilmour, le fameux guitariste des Pink Floyd.

http://www.dailymotion.com/video/7C8yIXOPfqIXEfb9q

12345...12

JukeBlog |
les sweety-cute , jess &laura |
ժﻨรε... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | TOTAL PRAISE WORSHIP CHOIR ...
| zidane
| jordan57570