Archive pour août, 2007

Charts – Je M’envole (1989)

charsetjemenvole.jpg 

Le groupe « Charts », Dont lequel  le chanteur leader  du groupe, est très connus actuellement sous un autre nom. Un des piliers de la chanson Française de nos jours.

« Charlie », arborant une longue chevelure bouclée, le leader naturel d’un groupe isérois qui vient bientôt tenter sa chance à Paris. Sur recommandation de la chanteuse « France Gall« , leur rencontre avec « Philippe Gaillard », auteur-producteur, est déterminante et permet au jeune groupe d’enregistrer un premier album qui leur ouvre la voie du succès, avec un premier tube : « Je m’envole ».

Propulsé sur le devant de la scène dès l’adolescence, « Charlie » redevient « Calogero » à la fin de l’aventure des « Charts ». Une identité s’affirme pour le talentueux mélodiste qui écrit pour de nombreux artistes de sa génération. Auréolé de sa Victoire de la Musique en 2004, « Calogero » s’impose comme l’une des nouvelles figures de la variété française.

Voici le clip des « Charts » – « Je M’envole » 1989

Image de prévisualisation YouTube

Charlie Makes The Cook – Boys And Girls (1987)

CHARLIE MAKES THE COOK - BOYS AND GIRLS

Charlie Makes The Cook

 

Ce petit groupe de Girls Band 100% Français et fort bien sympathique, avec un nom original apparaît au quatrième quart des années 80.

Son unique tube Boys And Girls sorti en 1987, connaîtra un très beau succès en ¨France¨ et en ¨Grande-Bretagne¨ et cela à peine sorti dans les bacs et à une vitesse incroyable ! À la grande surprise des producteurs, le titre Boys And Girls , sera même classé en huitième place au Top50, au point de surprendre la production qui réalisera en urgence un clip pour ce tube.

 Malheureusement le groupe Charlie Makes The Cook n’a plus renoué avec le succès, et cela malgré deux autres tentatives, avec la sortie du titre Good Day For Love en 1988 et un autre titre A.B.C, en 1989, qui aura la grâce d’être acheté par quelques passionnés et il sera très rarement diffusé sur quelques petites Radios Fm.

Suite au bide du dernier titre le groupe disparaitra quelques mois après, aussi vite qu’il eut apparu avec son premier succès.

La réédition de cet article, a été faite sur ce blog en septembre 2014

Voici le Clip du Groupe “Charlie Makes The Cook – Boys And GirlsLive TV 1987

Image de prévisualisation YouTube

Voici le vrai Clip de “Charlie Makes The Cook – Boys And Girls” 1987.

http://www.dailymotion.com/video/x1x23nk

Eric Charden – L’été s’ra chaud (1979) Bonus Version Maxi + sankukai

charden.jpg

ericcharden.jpg

« Eric Charden« 

Commençons part le début :

« Stone » et « Charden » était un duo musical.

Les chemins « d’Eric Charden » (15 octobre 1942 à Haïphong, Vietnam) et Annie« Stone » Gautrat (31 juillet 1947) se croisent en 1966, année qui voit aussi se dérouler leur mariage. Menant chacun une carrière séparée, ils décident de former également un couple sur scène en 1971. Ils explosent grâce au carton de l’impérissable L’avventura.1970s’est écarté des projecteurs pendant un temps, après leurs divorce, reprenant chacun un bout de chemin en solo, « Eric Charden »continue son petit bonhomme de chemin. Et surprise en 1979 il sortira un superbe tubede l’éte de cette époque Déchiré par les tensions artistiques, médiatiques et amoureuses, le duo français le plus populaire des années « L’ETE S’SRA CHAUD » à la grande surprise de certaines personnes, qui ne croyais plus en « Eric ».


Voici le clip en image de « Eric Charden » – « L’été s’ra chaud » 1979 Version Maxi

http://www.dailymotion.com/video/x9w53l

 

 

Corynne Charby – Pile ou face (1987)

corynnecharbypileouface.jpg

“Corynne Charby” (pseudonyme de Corynne Charbit) est une chanteuse et actrice française née à Paris le 12 juillet 1960.,

Elle quitte l’école après la classe de troisième. Vers la findes années 70, elle devient mannequin. Cette première carrière est couronnée de succès ; elle apparait en couverture de grands magazines tels que Elle, et participe aux défilés de grandes maisons de haute couture.

Au début des années 80, elle démarre une brève carrière au cinéma. Son premier rôle est également le plus connu : dans La Chèvre en 1981, elle incarne la jeune femme recherchée par Pierre Richard et Gérard Depardieu. En 1982, elle fait une apparition dénudée dans (Plus beau que moi tu meurs) avec Aldo Maccione. On la voit ensuite dans le film muet Rebelote en 1983. Enfin en 1984 elle tourne avec Thierry Lhermitte dans Un été d’enfer où elle joue le rôle d’une prostituée. Sa carrière d’actrice s’arrête après ce dernier film. Elle n’aura jamais obtenu de rôle vraiment important, étant surtout utilisée pour sa grande beauté qui lui valut de poser en 1982 pour des photos de charme dans le magazine Lui.

En 1984, elle se lance dans la chanson sous le nom de “Corynne Charby”. Son premier 45t, À cause de toi, est écrit par Didier Barbelivien. Il est suivi la même année par Ma génération, et par un mini album 6 titres du même nom. En 1985 sort son troisième single, J’t’oublie pas, qui ne figurera sur aucun album.

Ces premières productions passent plutôt inaperçues. “Corynne” ne s’impose réellement dans la chanson qu’à partir de 1986 avec le tube d’été “Boule de flipper” composé par le chanteur Christophe, suivi par son autre grand succès, “Pile ou face” en 1987. Avec ces deux titres elle accède au statut de vedette en se classant dans les premières places du Top 50. On retrouve l’une ou l’autre de ces chansons sur de nombreuses compilations de succès des années 80.

En 1987, sort son deuxième album intitulé Toi. Trois autres singles en sont extraits : Pas vu, pas pris” “Elle sortait tard le soir et Même”. L’album est un échec commercial ; parmi les 45t, seul “Pas vu, pas pris” obtient un succès relatif.

Après celà la carrière artistique de “Corynne” s’arrête. Elle n’a depuis plus été sous le feu des projecteurs, et peu de choses sont connues sur ses activités ultérieures : elle aurait épousé le patron d’une maison de disques, et choisi de se consacrer à sa vie de famille d’où l’arrêt de sa carrière ; selon diverses rumeurs elle aurait travaillé comme scénariste pour des sitcoms et fictions télévisées.

Sa carrière de chanteuse a été résumée dans un album Greatest Hits sorti en 2001. Outre ses chansons les plus connues des années 80, le disque comporte un mégamix. Une nouvelle compilation, Boule de flipper, est sortie en 2003 chez Sony Music Entertainment.

Voici le clip de « Corynne Charby » – « Pile ou face » 1987

http://www.dailymotion.com/video/4ph0HSFPi9d0379zh

Corynne Charby – Boule de flipper (1986)

corynnecharby1.jpg 

« Corynne Charby » (pseudonyme de Corynne Charbit) est une chanteuse et actrice française née à Paris le 12 juillet 1960.,

Elle quitte l’école après la classe de troisième. Vers la findes années 70, elle devient mannequin. Cette première carrière est couronnée de succès ; elle apparait en couverture de grands magazines tels que Elle, et participe aux défilés de grandes maisons de haute couture.

Au début des années 80, elle démarre une brève carrière au cinéma. Son premier rôle est également le plus connu : dans La Chèvre en 1981, elle incarne la jeune femme recherchée par Pierre Richard et Gérard Depardieu. En 1982, elle fait une apparition dénudée dans (Plus beau que moi tu meurs) avec Aldo Maccione. On la voit ensuite dans le film muet Rebelote en 1983. Enfin en 1984 elle tourne avec Thierry Lhermitte dans Un été d’enfer où elle joue le rôle d’une prostituée. Sa carrière d’actrice s’arrête après ce dernier film. Elle n’aura jamais obtenu de rôle vraiment important, étant surtout utilisée pour sa grande beauté qui lui valut de poser en 1982 pour des photos de charme dans le magazine Lui.

En 1984, elle se lance dans la chanson sous le nom de « Corynne Charby ». Son premier 45t, À cause de toi, est écrit par Didier Barbelivien. Il est suivi la même année par Ma génération, et par un mini album 6 titres du même nom. En 1985 sort son troisième single, J’t’oublie pas, qui ne figurera sur aucun album.

Ces premières productions passent plutôt inaperçues. « Corynne » ne s’impose réellement dans la chanson qu’à partir de 1986 avec le tube d’été « Boule de flipper » composé par le chanteur Christophe, suivi par son autre grand succès, « Pile ou face » en 1987. Avec ces deux titres elle accède au statut de vedette en se classant dans les premières places du Top 50. On retrouve l’une ou l’autre de ces chansons sur de nombreuses compilations de succès des années 80.

En 1987, sort son deuxième album intitulé Toi. Trois autres singles en sont extraits : « Pas vu, pas pris » « Elle sortait tard le soir et Même ». L’album est un échec commercial ; parmi les 45t, seul « Pas vu, pas pris » obtient un succès relatif.

Après celà la carrière artistique de « Corynne » s’arrête. Elle n’a depuis plus été sous le feu des projecteurs, et peu de choses sont connues sur ses activités ultérieures : elle aurait épousé le patron d’une maison de disques, et choisi de se consacrer à sa vie de famille d’où l’arrêt de sa carrière ; selon diverses rumeurs elle aurait travaillé comme scénariste pour des sitcoms et fictions télévisées.

Sa carrière de chanteuse a été résumée dans un album Greatest Hits sorti en 2001. Outre ses chansons les plus connues des années 80, le disque comporte un mégamix. Une nouvelle compilation, « Boule de flipper », est sortie en 2003 chez Sony Music Entertainment.

Voici le clip de « Corynne Charby » – « Boule de flipper » 1986

http://www.dailymotion.com/video/6sieO6bm6KJEeBUq

Tracy Chapman-Talking about a revolution (1988)

tracychapman.jpg

« Tracy Chapman » naît en mars 1964, à Cleveland dans L’Ohio, avec la voix en héritage. Sa mère, qui chante le dimanche dans les églises, lui transmet l’oreille musicale : très tôt, en plus de l’écriture, « Tracy » développe un talent pour la guitare.

La jeune fille, qui semble posséder tous les dons de la vocation, poursuit ses études et part dans le Connecticut suivre des cours d’anthropologie. Une fois son diplôme en poche, elle se consacre à la musique en chantant dans les bars de Boston. Très vite, la brillante chanteuse se fait remarquer. Brian Koppelman la recommande à son père, patron d’une maison de disques. Celui-ci rencontre « Tracy » et la présente au producteur de Joan Baez et de Cat Stevens, David Kershenbaum, et à Elektra Records, où elle rencontre Elliot Roberts.

La maquette que « Tracy » enregistre séduit la radio du campus. Prise en main par Elliot Roberts, manager de pointures du folk américain, comme Bob Dylan, Neil Young ou Bob Mitchell, la révélation des bars de Boston sort son premier album en 1988.

Contenant les tubes « Talkin’ bout a revolution », « Baby can I hold you » et « Fast car », l’album éponyme produit par David Kershenbaum est un vrai succès commercial et médiatique. Le 11 juin, le monde entier découvre sa voix et ses pieds nus. Défendant la condition féminine au concert de soutien à Nelson Mandela, chantant la pauvreté et le racisme, l’audience tombe sous le charme de son timbre et de ses thèmes. Le surlendemain, en une seule journée, 75 000 « Tracy Chapman » se vendent au Royaume-Unis. Au total, l’album s’écoule à des millions d’exemplaires et remporte le Grammy de la « Révélation ».

Suite à beaucoup de censures, ce clip et souvent effacé. Cela gêne peux être des autorités????

En cas ou le clip ne serait plus disponible, merci de me laisser un message.

Voici le clip Live de « Tracy Chapman » – « Talking about a revolution » 1988

http://www.dailymotion.com/video/2HngPUe1H1KLR1kmH

Chanteurs Sans Frontieres – Ethiopie (1985)

ethiopie.jpg 

« Chanteurs sans frontières » est une association française créée en 1985 suivant le modèle anglo-saxon Band Aidavec le même but : venir en aide aux victimes de la famine qui sévissait alors en Éthiopie. L’association presidée par Antoine di Zazzo directeur général de Pathé Marconi  EMI était dirigée par Dominique Quiliquini (épouse de « Renaud« ), « Francis Cabrel «  (trésorier) Franck Langolff(compositeur de la musique), et de Rony Brauman président de Médecins sans frontières.
Le total des dons avait atteint 23 000 000 de Francs distribués à Médecins sans frontières (à 90 %), AICF, Médecins du monde, et les Restos du cœur

La chanson « SOS Éthiopie«  à été écrite par Renaud sur une musique de Franck Langolff, la version instrumentale figure en face B (Maxi 45 tours Pathé Marconi 1549796 paru en mars 1985)

Avec la participation de plusieurs artistes de la chanson, du cinéma, Etc…..

Hugues Aufray, Josianne Balasko, Didier Barbelivien, Axel Bauer, Michel Berger, Richard Berry, Gérard Blanchard, Francis Cabrel, Louis Chedid, Christophe, Julien Clerc, Coluche, Charlélie Couture, Hervé Cristiani, Michel Delpech, Gérard Depardieu, Olive (Lili Drop), Diane Dufresne, France Gall, Jean-Jacques Goldman, Richard Gotainer, Jacques Higelin, Catherine Lara, Maxime Leforestier, Jeane Manson, Nicolas Peyrac, Véronique Sanson, Alain Souchon, Jean-Louis Aubert, Diane Tell, Fabienne Thibault, Trust, Laurent Voulzy, et bien d’autres encore.

Voici le clip de « chanteurs sans frontières » -  »Ethiopie » 1985

Image de prévisualisation YouTube

Alain Chamfort – Manureva (1979)

alaincamfort.jpg 

« Alain Chamfort », de son vrai nom Alain Le Govic, chanteur français d’origine bretonne, est né le 2 mars 1949 à Paris. La famille Le Govic habite Clichy dans un petit 2 pièces d’un premier étage sur cour. Pendant l’été 1952, la famille Le Govic déménage à Eaubonne dans le Val-d’Oise.

Il a commencé dès son plus jeune âge l’apprentissage du piano, qui deviendra son instrument de prédilection. Il fonde assez rapidement son premier groupe avec un ami à lui, ils s’appelleront les « Dreamer’s ». Ils finiront par se retrouver à trois et joueront principalement un répertoire jazz : Art Blakey, Jazz Messengers, Erroll Garner, John Coltrane, Art Tatum

Alain Le Govic finit par quitter le groupe pour rejoindre « Les Murator’s », décidément, toujours des groupes en s ! Ce groupe est plus porté sur le répertoire des Beatles. Le groupe finit par se séparer et « Alain«  rejoint un nouveau groupe, les Mods, et en devient leader. Et pour la première fois, il se met au chant. Ils enregistrent un E.P. dont la chanson principale est intitulée « J’veux partir » composée par « Alain ». Ils sortent ensuite un deuxième 45T qui ne connut pas vraiment de succès. La chance arrive aux Mods en la personne de Jacques Dutronc qui leur propose de les accompagner sur sa chanson « Et moi, et moi, et moi » pour quelques émissions de télé du moment. Dutronc finit par reprendre ses musiciens mais propose à « Alain » de rester ainsi qu’à un autre membre des « Mods » (Alarcen). Il enregistra donc plusieurs titres avec Dutronc, en autres : « on nous cache tout, on nous dit rien », « la Fille du Père Noël », « les Play-boys », « les Cactus » …

« Alain » finira par quitter « Dutronc » pour enregistrer quelques titres seul sous son vrai nom : Alain Le Govic, en signant avec Rivers. À son retour d’un séjour à Londres, il enregistre un nouveau 45T avec Étienne Roda-Gil parolier de Julien Clerc à l’époque.

Après avoir été découvert par Dutronc, c’est au tour de Claude François de lui proposer de travailler avec lui, ce sera la période Flèche. C’est d’ailleurs « Claude François » qui trouvera le pseudo d’Alain Le Govic, à présent son nom de scène sera « Chamfort ». Après avoir passé quelques années à travailler avec lui, « Alain » décide à nouveau de continuer sa carrière seul, les rapports avec Claude François étant devenus assez difficiles.

Puis ce sera la rencontre de » Serge Gainsbourg « qui verra aboutir de merveilleux albums et le premier tube « d’Alain Chamfort » : « Manureva ». Cette chanson demeure à ce jour la plus célèbre. de « Chamfort » (souvent la seule qu’évoque son nom).

À l’origine devant s’appeler « California« , « Chamfort » ne fut pas convaincu par la première version écrite par « Gainsbourg« . C’est à l’occasion d’un dîner que ce dernier entendit parler du navigateur disparu Alain Colas et de son bateau « Manureva« . Le sujet lui inspira directement les paroles de la chanson qui, en plus de devenir un considérable succès, s’avère être un morceau de disco mélancolique révélant un travail de production inventif. Puis beaucoup de succès vont suivre : « Baby Lou », « Bambou », « Palais Royal », « Chasseur d’ivoire », « Géant », « La fièvre dans le sang », « traces de toi », « Souris puisque c’est grave », …

Voici le clip de « Alain Chamfort » – « Manureva » 1979 

http://www.dailymotion.com/video/5idZFhobFI8Lb73Xy

Chagrin D’amour – Chacun Fait c’qui lui plait (1983)

chagrindamour1.jpg 

« Chagrin d amour » est compose d un chanteur français « Gregory Ken » de son vrai nom Jean-Pierre Tranchut et d un chanteuse americaine « Valli ». « Chagrin d’amour » fait partie de ses groupes de chanson française ayant marque les annees (80) par une chanson unique avec « Chacun fait c’qui lui plait ». Il y aura aussi les singles Bonjour v la les nouvelles, Monter Carlo, La reine du sexe, Paris Scratch et encore Mon bob et moi.

Le chanteur « Gregory Ken » est décédé le 26 avril 1996 à l’âge de 48 ans.

(remerciments pour cette info à « Véronique » )

Voici le cloi de « Chagrin D’amour » – « Chacun Fait c’qui lui plait » 1983

http://www.dailymotion.com/video/1j6l9ho5KMgvwacWw

CENTURY – LOVER WHY (1985)

century1.jpg

« Century ». Un groupe Français, qui à composé et enregistré ce slow dans le studio de Paul IVES à Paris. Plébiscité par le public français en automne-hiver 1985, puisque le morceau occupe la place 1 en octobre et restera classé 27 (!!!) semaines de suite. 27, chiffre porte-bonheur pour la formation, puisque « Lover Why » fera un joli parcours dans les hits-parades dans… 27 pays. Mais malheureusement éphémère, qui à sortie deux succès « LOVER WHY », en (1985) et « JANE« , en (1986) dans le style slows dont tout le monde ce souvient, et dance encore dans certaines discothèques, ou entendent sur certaines radios.

PS: Le clip « JANE » et en cour de création.

Voici le clip Live de « CENTURY » – « LOVER WHY » 1985

Image de prévisualisation YouTube

1234

JukeBlog |
les sweety-cute , jess &laura |
ժﻨรε... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | TOTAL PRAISE WORSHIP CHOIR ...
| zidane
| jordan57570