Archive pour 25 juillet, 2007

Bronski Beat – Why (1984)

15698416.jpg

« Bronski Beat » est un trio londonien qui a vu le jour en (1984), à l’heure où la pop anglaise se mêlait à la New Wave. « Bronski Beat » est connu et reconnu grâce à la voix haut perchée de son chanteur « Jimmy Somerville ». « Jimmy Somerville », qui avoua son homosexualité très tôt dans un pays où l’homophobie était librement affichée, a bouleversé, le petit monde anglais de la musique en (1984), avec deux singles tonitruants : « Why«  et « Smalltown Boy« . Leur premier album « The Age of Consent« , d’une qualité que la critique ne manquera pas de célébrer, cartonne la même année. Un an plus tard, « Jimmy » quitte le groupe pour former les « Communards« . « Bronski Beat » se trouve un nouveau chanteur John Jon, totalement inconnu. Le groupe réalise plusieurs albums, mais les fans s’accordent à dire que le groupe a tout perdu, depuis le départ de « Somerville ».

Voici le clip de « Bronski Beat » – « Why » 1984

http://www.dailymotion.com/video/64yGxKUNXgmoY2wHQ

Bronski Beat – Smalltown Boy (1984)

101.jpg

« Bronski Beat » est un trio londonien qui a vu le jour en (1984), à l’heure où la pop anglaise se mêlait à la New Wave. « Bronski Beat » est connu et reconnu grâce à la voix haut perchée de son chanteur « Jimmy Somerville ». « Jimmy Somerville », qui avoua son homosexualité très tôt dans un pays où l’homophobie était librement affichée, a bouleversé, le petit monde anglais de la musique en (1984), avec deux singles tonitruants : « Why«  et « Smalltown Boy« . Leur premier album « The Age of Consent« , d’une qualité que la critique ne manquera pas de célébrer, cartonne la même année. Un an plus tard, « Jimmy » quitte le groupe pour former les « Communards« . « Bronski Beat » se trouve un nouveau chanteur John Jon, totalement inconnu. Le groupe réalise plusieurs albums, mais les fans s’accordent à dire que le groupe a tout perdu, depuis le départ de « Somerville ».

Voici le clip de « Bronski Beat » – « Smalltown Boy » 1984

http://www.dailymotion.com/video/7I5ioLr9puMbN11Po

Break Machine – Street Dance (1983)

redimensionner1045.jpg

« Break machine » est le pseudonyme de « Keith Rodgers », musicien new-yorkais et animateur d’une émission consacrée au rap sur la radio WHBI 105.9 en 1981 (Bon Rock Live). Sous le pseudonyme de « Bon Rock », il enregistre cette année là « Searching Rap ». En 1982, il rencontre Jacques Morali et Henri Belolo, les producteurs (français) à succès du groupe Village People. Avec eux et avec le musicien Fred Zarr, il sort le disque « Street dance », qui connaîtra un succès phénoménal et participera à la reconnaissance de la culture hip hop dont il n’est pourtant pas un produit typique. Aujourd’hui, « Keith Rodgers » est toujours musicien, sous le pseudonyme de « SugaBear ». Il se fait parfois aussi appeler « Stan Rodgers ».

Voici le clip de « break machine » – « street dance » 1983

http://www.dailymotion.com/video/6MEONalRQnPgK1a6c

JukeBlog |
les sweety-cute , jess &laura |
ժﻨรε... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | TOTAL PRAISE WORSHIP CHOIR ...
| zidane
| jordan57570