Archive pour 8 juillet, 2007

Jean Beauvoir – Feel The Heat (1986)

arton93f3c8c.jpg

Après avoir été bassiste pour les Plasmatics (groupe punk avec Wendy O Williams au chant) ou session man pour Little Steven (lui même side man du Boss) « Jean Beauvoir » s’est lancé en solo avec le succès immédiat pour « Feel the heat », depuis il n’a jamais confirmé le talent prometteur qu’il semblait posseder…
Il a pourtant essayé avec plusieurs groupes dont il fut la voix et le leader (Voodoo X et Crown of Thorns) mais il est resté abonné à la ligue 2

Voici 2 clip de Jean Beauvoir les 1er et extrais de la BO du film Cobra avec sylvester stallone.

Et le 2ème clip exclusivement avec Jean Beauvoir, à vous le choix.

Voici le 1er clip de « Jean Beauvoir » – « Fell The Heat » {Bo du film Cobra} 1986

http://www.dailymotion.com/video/1vpgNztW8OxDD1AWw

Voici le 2ème clip de « Jean Beauvoir » – « Fell The Heat » 1986

http://www.dailymotion.com/video/HIgVhvK7zVVeW2jEY

The Beautiful South – Song For Whoever (1989)

201413330m.jpg

Comme ils le chantaient autrefois : « I’ve come for my award » (je viens chercher mon prix), « TheBeautiful South » ont été comblés de louanges ces dernières années. On a souvent entendu dire : « c’est le groupe qui a réalisé les ventes les plus rapides dans toute l’histoire de la musique pop…, les auteurs-compositeurs les plus vendus depuis Lennon et McCartney… » et autres platitudes du même genre. Tout ce bruit pour un groupe dont la principale préoccupation était de rester lui-même et d’être fidèle à ses propres principes, à sa musique et à sa culture. « Nous voulons être les meilleurs, et non pas ceux qui réalisent les meilleures ventes. De la musique de première qualité pour un public de première qualité », comme ils le disent.
Quand les Housemartin ont disparu, en 1988, les journaux grand public ont poussé partout un ouf de soulagement, tandis que les fans en Angleterre étaient désespérés. Jusqu’au jour où Paul Heaton présenta son nouveau groupe: les Beautiful South, avec Heaton (voix), Sean Welch (basse), Dave Hemingway (voix), Dave Rotheray (guitare), Dave Stead (batterie) et Brian Corrigan (voix). Ils ont débuté au mois de juin avec
« Song For Whoever ».

Voici le clip de « The Beautiful South » – « Song For Whoever » 1989

http://www.dailymotion.com/video/7owvmN1H4b6F98o5h

Beats International – Dub be good to me (1990)

101425630m.jpg

« Beats International » a cartonné les charts avec « Dub Be Good To Me » en 1990. L’histoire commence en 88, alors que le groupe The Housemartins se sépare. Norman Cook, le bassiste, né à Bristol, en profite pour retourner à ses premières amours : être DJ. Il devient alors l’un des plus connus des remixers de la scène anglaise. L’année suivante, Cook tente une carrière solo en sortant un premier single Won’t Talk About It avec en featuring Billy Bragg. Après ce premier essai concluant, Norman crée « Beats International », une confédération un peu déjantée de musiciens : Linda Layton, Lester Noel, MC Wildski et Andy Boucher. Dub Be Good To Me propose un mélange de soul, jazz et worldbeat qui prend au corps, sur le sample de basse de The Guns of Brixton des Clash. L’album sort en 90, Let Them Eat Bingo connaît un certain succès et entre au top vingt britannique dès sa sortie. « Beats International » sort un deuxième opus l’année suivante. Norman Cook décide alors de dissoudre cette formation pour se focaliser sur sa nouvelle création Freak Power. En 96, surprise, Norman Cook devient Fatboy Slim, je crois que ça vous dit quelque chose, non?

Voici le clip de « Beats International » – « Dub be good to me » 1990

Image de prévisualisation YouTube

JukeBlog |
les sweety-cute , jess &laura |
ժﻨรε... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | TOTAL PRAISE WORSHIP CHOIR ...
| zidane
| jordan57570